RSS Facebook Twitter
presidentielle-pierre-mehaignerie-maire-de-vitre-prefere-macron
 

Présidentielle. Pierre Méhaignerie, maire de Vitré, « préfère » Macron

OUEST FRANCE

14/04/2017

Pierre Méhaignerie, le maire centriste de Vitré, l’a annoncé dans un communiqué de presse ce vendredi midi. Pour l’élection présidentielle, « le choix est difficile » mais « Emmanuel Macron a [sa] préférence ».

Sa décision était attendue : Pierre Méhaignerie, figure du centriste et maire de Vitré, l’a rendue publique ce vendredi midi, dans un communiqué de presse.

Il exprime ainsi son point de vue : « Entre François Fillon et Emmanuel Macron le choix est difficile. Je base mon choix sur quatre éléments » :

1. Les programmes économiques : le programme de Fillon est plus solide, mieux à même de réduire le chômage et la dette. Cependant, jusqu’ici, il n’a pas fait apparaître clairement que le résultat des efforts demandés apportera à terme plus à ceux qui, dans la société française, ont le moins.

2. L’engagement européen : chez Emmanuel Macron, je ressens plus de convictions et d’engagement européen. Pour moi, l’Europe reste un engagement de toute une vie. Dans la situation internationale actuelle, elle est plus que jamais nécessaire.

3. Sortir de l’excès du clivage gauche-droite : j’estime qu’aujourd’hui il faut sortir de ce clivage. Alors que plus de 40 % des électeurs annoncent un vote d’extrême-gauche ou d’extrême-droite, celui qui va gouverner et mettre en place des réformes devra disposer d’une large majorité. Il faut pouvoir rassembler au centre.

4. Un fait nouveau très inquiétant est apparu ces derniers jours : la montée du vote extrémiste, que ce soit pour Mélenchon ou pour Marine Le Pen. Exploiter les peurs, rechercher des boucs-émissaires, promettre les mesures irréalistes, ont toujours conduit au pire. Et plus encore, quand on parle de sortir de l’Union Européenne. Leurs projets pourraient ramener la France à la situation de la Grèce ou même du Vénézuéla de Maduro.

 

« En contraste avec ces propos populistes et démagogiques, on trouve chez Macron sa volonté de libérer les initiatives, de faire remonter « d’en bas » les idées et les projets, et utiliser l’expérimentation, méthode que j’ai toujours soutenue. Avec quatre candidats si proches dans les sondages, on ne peut être sûr de rien. Dans ce contexte, Emmanuel Macron a ma préférence », conclut Pierre Méhaignerie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire